Se former aux métiers de la santé
en Basse-Normandie
Chercher une formation
Localiser une formation

Conditions d’accès à la formation : arrêté modifié du 22 octobre 2005

Art. 4. – Pour être admis à suivre les études conduisant au diplôme professionnel d’aide-soignant, les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins à la date de leur entrée en formation ; aucune dispense d’âge n’est accordée et il n’est pas prévu d’âge limite supérieur.

Art. 5. – Les épreuves de sélection comprennent une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.

Art. 6. – Sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité :

1° Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme homologué au minimum au niveau IV ou enregistré à ce niveau au répertoire national de certification professionnelle, délivré dans le système de formation initiale ou continue français ;

2° Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V, délivré dans le système de formation initiale ou continue français ;

3° Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme étranger leur permettant d’accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu ;

4° les étudiants ayant suivi une première année d’études conduisant au diplôme d’Etat d’infirmier et n’ayant pas été admis en deuxième année.

Art. 7. – Aucune condition de diplôme n’est requise pour se présenter à l’épreuve écrite d’admissibilité.

Les candidats ayant obtenu une note supérieure ou égale à 10 sur 20 à l’épreuve écrite d’admissibilité sont déclarés admissibles à l’épreuve orale.

L’épreuve orale d’admission, notée sur 20 points, consiste en un entretien de vingt minutes maximum avec deux membres du jury, précédé de dix minutes de préparation : Une note inférieure à 10 sur 20 à l’épreuve orale est éliminatoire.

A l’issue de l’épreuve orale d’admission et au vu de la note obtenue à cette épreuve, le jury établit la liste de classement. Cette liste comprend une liste principale et une liste complémentaire.

Procédure de la V.A.E.

Le candidat souhaitant acquérir le diplôme d'Etat d'aide-soignant par la validation des acquis de l'expérience doit justifier des compétences professionnelles acquises dans l'exercice d'une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu de ce diplôme. Le rapport direct avec le diplôme est établi lorsque le candidat justifie avoir réalisé, cumulativement, au moins deux activités dans chacun des domaines suivants en lien avec le
référentiel d'activités du métier :

  • soins d'hygiène et de confort à la personne / aide à la réalisation des soins ;
  • observation et mesure des paramètres liés à l'état de santé d'une personne ;
  • entretien de l'environnement immédiat de la personne et des matériels de soins ;
  • recueil et transmission des informations / accueil des personnes / accueil des stagiaires.

La durée totale d'activité cumulée (en équivalent temps plein) exigée est  de trois ans, soit 4 200 heures.  
Ne sont prises en considération dans ce décompte que les activités exercées au cours des 12 dernières années, mesurées à compter de la date du dépôt du dossier de recevabilité.